Films d'horreur Moutons Castors Zombies Génétique Film néo-zélandais Film américain
Films et séries

La revanche de la nature : castor versus mouton

Le titre de mon article vous fait sourciller? Laisser-moi vous expliquer : en plein milieu d’une soirée cinéma sombre et frileuse du mois d’octobre, juste avant la pleine lune, l’illumination du siècle m’est tombée sur la tête. Tout bonnement, comme ça, au détour de deux films d’horreur humoristiques. Ça OU mes ultimes neurones en vie ont complètement disjoncté. À vous de me le dire… Alors, parlons zombies et mammifères herbivores!

Zombeavers, oui vous avez bien lu le titre du film, fut réalisé en 2014 par Jordan Rubin. C’est l’histoire d’un groupe d’amis en vacances près d’un lac. Hélas pour ces derniers, un déversement de produits chimiques toxiques a transformé les castors du coin en de redoutables morts-vivants « nouveau genre ».

Black Sheep est un film néo-zélandais de 2006, écrit et réalisé par Jonathan King. Henry, ovinophobe depuis son adolescence et l’accident fatal de son père, retourne à la ferme familiale pour vendre ses parts de l’entreprise à son frère aîné. Comble du malheur pour le protagoniste, un groupe d’activistes écologiques libère au même moment un agneau génétiquement modifié qui infecte autant les moutons que les habitants des environs.

Après cette incroyable et mémorable soirée, une question s’est imposée à moi comme une obsession. Qui, du castor « zombie » ou du mouton génétiquement modifié, triompherait lors d’un combat d’enclos? Un peu à la manière de la collection documentaire jeunesse aux éditions Scholastique intitulée : Qui va gagner? Le homard contre le crabe, l’ours polaire contre le grizzly, l’épaulard contre le grand requin blanc…

Le lecteur se renseigne premièrement sur les caractéristiques de chaque adversaire, puis un scénario d’affrontement lui est proposé. Avec ses nouvelles connaissances scientifiques, le jeune (et la personne un peu moins jeune comme moi) peut former sa propre opinion et créer une tout autre hypothèse. Quelle belle façon ludique pour les enfants d’apprendre sur la faune tout en s’amusant!

Voilà où en est mon cerveau à la fin de l’année 2020! Commençons.

D’un côté, nous avons le Castor Canadensis, rongeur et mammifère herbivore qui pèse entre 16 et 35 kilos. Il mesure du bout de son museau à la dernière écaille de sa queue coriace approximativement 1,3 m. Points forts : il peut se balader sur la surface terrestre et dans l’eau ; il façonne son environnement en construisant des barrages, en creusant des canaux et bâtissant des huttes ; il possède une redoutable denture. Points faibles : sa petite taille et une lenteur défavorable lorsqu’il est sur la terre ferme.

Films d'horreur Moutons Castors Zombies Génétique Film néo-zélandais Film américain Films humoristiques
Qui porte mieux les yeux globuleux?

Avantages lors de sa transformation en zombie : son intelligence décuple et le rend fin stratège, comme peuvent en témoigner les malheureux du film Zombeavers. Ils se regroupent, rongent les fils électriques pour couper la communication, bloquent les routes avec des troncs d’arbres pour empêcher les humains de fuir, puis creusent des tunnels sous la maison pour accéder à leurs proies. Finalement, les personnes contaminées mutent en zombeavers (dent et queue incluses)! Pour vaincre cette créature, mettez le feu au cabanon.

De l’autre côté du ring, l’Ovis Aeris se prépare. Également de la famille des mammifères herbivores, il peut peser entre 45 et 160 kilos et mesurer environ 1,5 m. Points forts : regard innocent, excellente audition, vision périphérique et odorat. Qui l’aurait cru! Mais ce n’est pas tout, le mouton possède un quotient intellectuel important, comme le cochon. De plus, il a une mémoire visuelle hors pair. Alors, faites attention à ce que vous lui dites, l’Ovis génétiquement modifié pourrait très bien vous retrouver dans une foule… Points faibles : Malgré sa vision exceptionnelle, sa perception de profondeur de champ est quasiment nulle ; il a peur du noir, de l’eau et du feu.

Avantages du monstre génétiquement modifié : il possède toujours un regard innocent trompeur ; il peut magiquement sauter de grandes distances ; le troupeau entier attaque en fonçant dans la masse ; et, comme les zombeavers, il transforme les humains en créatures géantes à son image. Vous ne voyez pas? Imaginez le Minotaure, mais remplacez-le par un mouton. Oui! Exactement! Pour le vaincre, attendez avec un briquet le moment stratégique où il libère ses gaz gastriques. Explosion garantie.

Films d'horreur Moutons Castors Zombies Génétique
Humains, gare à vous!

Donc, qui gagnerait? Le combat serait sans conteste palpitant jusqu’à la toute fin. Le Castor Canadensis creuserait certainement un tunnel pour se positionner sous son adversaire et lui ronger les pattes. Mais, l’Ovis Aeris avec son intelligence surdimensionnée prévoirait le coup et sauterait en l’air pour écraser la menace. Comme le jeu d’arcade où l’on enfonce les castors avec un marteau. Bon, en raison de sa mauvaise perception de profondeur de champ, le mouton devrait s’y prendre à plusieurs reprises pour réussir… Cependant, son poids supérieur à celui du castor et sa persévérance feraient de lui le vainqueur! Yeah!

Vous n’êtes pas convaincu? J’aimerais bien connaître votre scénario, n’hésitez pas à l’écrire dans les commentaires! Quoique… S’ils étaient près d’un cours d’eau… Hum…

Trêve de plaisanteries, si vous désirez passer un bon moment écoutez Black Sheep et Zombeavers. Ce dernier est actuellement disponible gratuitement sur la plateforme Tubi. Humour douteux, des litres et des litres de « gore », des marionnettes sympathiques et des effets spéciaux numériques affreux. Bref, une soirée cinéma où vous pouvez laisser votre cerveau de côté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :