Suggestions Films d'horreur Écoles Étudiants
Films et séries

Suggestions pour la rentrée scolaire

La cloche sonne et vous vérifiez si vous avez dans votre sac à dos : Agenda, cahiers divers, lunch, films d’horreur… Check, check, check et check! Et oui, c’est déjà la rentrée scolaire. Pour vous aider avec cette transition inévitable, que vous soyez au secondaire, dans une école privée, en internat, sur un campus universitaire ou dans une académie spécialisée, je vous ai concocté une sélection cinématographique des plus diversifiée. Étudiants, écoles, monstres avec un fantôme ou deux, bref tout ce qu’on peut retrouver d’intéressant entre les casiers, derrière le gymnase et parmi les rayons mal éclairés de votre bibliothèque scolaire.

Il y a tout d’abord les classiques indémodables comme Carrie de Brian De Palma (1976), Scream de Wes Craven (1996), Suspiria de Dario Argento (1977), A Nightmare on Elm Street de Wes Craven (1984) ou encore Black Christmas de Bob Clark (1974). Cependant, j’ai préféré vous proposer des films un peu moins connus.

  • The Craft de Andrew Fleming (1996)

Bon, j’ignore si ce film est méconnu ou non, mais pour moi c’est une écoute annuelle indispensable! Nancy, Bonnie et Rochelle, trois étudiantes et sorcières marginales sont rejointes au début de l’année scolaire par Sarah qui a de véritables dons. Leur cercle invoque de puissants esprits et leurs rêves deviennent réalités jusqu’à ce que les conséquences, karma oblige, se rabattent sur elles en triple. The Craft est un film d’adolescent typique des années 90 et une nostalgie s’empare de moi à chaque visionnement. Il faut dire que j’ai grandi avec la série télévisée Charmed

  • Down a Dark Hall de Rodrigo Cortés (2018)

Vous enverriez vos enfants vous dans une école privée au milieu de nulle part? Une école qui vient d’apparaître sur les radars? Dans un vieux manoir où l’électricité lâche à tout moment sans aucune connexion Internet? Hum… Basé sur le roman de Lois Duncan, Down a Dark Hall ou Blackwood : le pensionnat de nulle part dégage une merveilleuse atmosphère gothique.

Cinq adolescentes délinquantes sont expédiées par leurs parents désespérés au manoir Blackwood. Ce dernier, un pensionnat se spécialisant dans les arts et dirigé par la mystérieuse madame Simone Duret, se situe en campagne à près d’une heure du prochain village. Les pensionnaires perdent peu à peu le sommeil et leur appétit, puis il y a également ces étranges figures qui viennent les visiter la nuit…

Ce n’est en aucun cas un film extraordinaire qui bouleversera votre vie et je dois avouer que le jeu des acteurs laisse parfois à désirer. Madame Ducret est interprétée par Uma Thurman qui tente sans succès d’insuffler un accent français à son personnage… Cependant, je trouve l’intrigue de l’histoire novatrice et singulière. Le film est actuellement disponible sur Netflix.

  • The House on Sorority Row de Mark Rosnan (1983)

C’est le temps d’un bon vieux slasher des années 80! Sept sœurs de sororité fraichement diplômées souhaitent organiser une fête, mais la directrice de la maison, cette pimbêche de madame Slater, refuse catégoriquement. Pour se venger, elles lui font une farce qui tourne à la catastrophe (sinon il n’y aurait aucune intrigue). Madame Slater meurt (ou pas?)… et logiquement les filles décident de cacher son corps dans la piscine et de continuer avec les préparatifs pour la fête. Lors de la soirée, elles disparaissent l’une après l’autre. Ta ta taaaa! (Musique de suspense)

Film d’horreur à petit budget, il n’y a aucun CGI ici. Tout est fait avec les bonnes vieilles méthodes, soit du faux sang, des mannequins ressemblant aux acteurs et des angles de caméra bien positionnés pour cacher les défauts. Je ne suis pas fanatique de slashers, mais je dois avouer que je ne me tannerai jamais de ce film. The House on Sorority Row est accessible gratuitement sur Tubi.

Suggestions Films d'horreur Écoles Étudiants Monstres Zombies Fantômes Slashers
  • Cooties de Jonathan Milott et Cary Murnion (2014)

C’est l’été! La saison des vacances, mais parallèlement la saison du rattrapage pour certains élèves… Des croquettes aux poulets contaminées circulent à la cafeteria et un groupe d’enseignants tente tant bien que mal de survivre à leurs étudiants enragés. Film humoristique de zombies, vous passerez un agréable moment avec Elijah Wood, Alison Pill et Rainn Wilson. Vous pouvez également visionner ce film sur Tubi.

  • Eerie de Mikhail Red (2019)

Film d’horreur philippin disponible sur Netflix, Eerie se situe dans une école catholique au début des années 90. Pat Consolacion, conseillère d’orientation et médium, enquête sur les sombres secrets de l’école après le suicide d’une élève. L’histoire reste en soi assez classique avec plusieurs clichés et de nombreux « jump scares », cependant j’ai adoré l’atmosphère sinistre et les décors épurés. De plus, Bea Alonzo, l’actrice principale, est tout à fait sublime. Les critiques sont majoritairement négatives en raison du scénario prévisible, mais personnellement je trouve que ce film est bien exécuté et en plus il m’a donné quelques frissons!

  • Mon Mon Mon Monsters! de Giddens Ko (2017)

Mon Mon Mon Monsters!, ou Guai guai guai guaiwu! pour la version originale taiwanaise, est un véritable coup de poing au ventre. Publicisé comme un film d’horreur humoristique, je ne m’attendais donc pas à recevoir ce coup. L’humour est jaune comme de l’acide et le réalisateur réussit un tour de force avec une critique sociale bien sentie.

Avertissement : ce film contient entre autres de l’intimidation, de la violence physique, de la maltraitance envers les personnes âgées et les sans-abris.

Un groupe d’étudiants délinquants tombe sur un monstre lors de leur service communautaire. Ils décident de le capturer, de le torturer pour leur simple plaisir et de l’utiliser contre ceux qui se retrouvent sur leur chemin. Shu-Wei, victime et souffre-douleur des quatre adolescents populaires, est entrainé malgré lui à participer, mais il concocte tranquillement un plan pour survivre.

Je ne suis pas certaine de bien comprendre la fin ou même d’approuver le message véhiculé par le réalisateur, toutefois Mon Mon Mon Monsters! serait un excellent film d’introduction en classe pour une conversation philosophique et social. Les monstres de cette histoire ne sont pas de prime abord ceux que l’on s’imagine. Ce dernier est disponible sur Shudder.  

Pour terminer sur une note plus positive, je vous recommande également la comédie Happy Death Day! Vous pouvez lire mon article sur ce film juste ici. Enfin, quoi de mieux que des sorcières, des zombies, des fantômes et un peu de philosophie avant la rentrée scolaire?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :