Web-séries Anthologies Émissions québécoises Courts métrages Horreur Légendes urbaines Creepypastas Technologies
Films et séries

Terreur 404

En effectuant une recherche rétrospective sur mon blog, je me suis rendu compte que j’aborde très peu la littérature et le cinéma d’horreur québécois. Honte à moi! En plus, lorsqu’un ami, qui pourtant ne raffole pas spécialement d’horreur, m’a conseillé Terreur 404… mon intérêt fut immédiatement sollicité! Une anthologie de courts métrages pure laine que je ne connaissais absolument pas? Honte à moi!

Disponible gratuitement sur la plateforme Tou.TV (ici), cette web-série comporte deux saisons avec au total quinze épisodes de six à vingt minutes chacune. Émission réalisée en 2017 et 2018 par Sébastien Diaz, les scénarios furent écrits en collaboration par Samuel Archibald et William S. Messier. À l’écran, nous pouvons apprécier le jeu de plusieurs acteurs, dont Catherine Brunet, Guy Nadon, Sandrine Bisson, Jean-François Blanchard et Guy A. Lepage, pour ne nommer que ceux-ci. Ce projet cent pour cent québécois fut sélectionné à trois festivals et reçut deux prix en 2017 lors du Webfest Berlin pour le « Grand Prix du Jury » et le prix de la « Meilleure série d’action/suspense/thriller ».

« 404, c’est le code des pages qui n’existent pas, le seuil au-delà duquel le quotidien bascule vers l’étrange. Dans Terreur 404, nos pires cauchemars s’incarnent à travers les technologies qui nous sont les plus familières. » (Tou.TV)

Comparé par plusieurs et avec justesse à la série télévisée britannique Black Mirror, Terreur 404 fait honneur et horreur aux technologies. Téléphones et montres intelligentes, sites de rencontre, vidéos virales, applications diverses, Facebook et compagnie! Pour une production de ce calibre, la qualité de la mise en scène, des effets spéciaux pratiques ainsi que numériques m’ont fort impressionné.

Certains épisodes sont quelque peu prévisibles surtout pour les mordus du genre. Je pense entre autres à Ma première morte, Chirurgie d’un jour ou Le cinquième passager. Cependant, vous y retrouverez aussi quelques petites pépites d’or, dont Le trajet, Monsieur Parfait, Krystelle et Marie Noire. La tension entre le réel et l’inexplicable est merveilleusement bien ficelée! Par exemple, le sourire de la poupée dans Krystelle ou encore le tableau où la créature disparait dans l’épisode Le Nahual. Il n’y a rien d’extraordinaire en soi du côté de l’exécution, mais ces éléments raisonnent directement avec la théorie de l’inquiétante étrangeté de Sigmund Freud. Objets inanimés qui bougent, doubles et sosies… Bref, cette fracture de la réalité jumelée aux technologies vous donnera la frousse!

Une aura de légende urbaine ou plus précisément sa variante sur Internet, soit de « creepypasta », ressort également de cette anthologie. La légende urbaine est une histoire moderne qui s’apparente aux mythes et qui circule d’une manière populaire comme le bouche-à-oreille. Tandis que le « creepypasta » se retrouve sur le Web et utilise divers formats de multimédia (Blogs obscurs, vidéos virales, etc.) L’épisode Marie Noire en est un excellent exemple. Trois adolescentes invoquent l’esprit de « Marie Noire » par l’entremise d’une application sur leur téléphone un peu à la « Bloody Mary », mais en version 2.0. Le réalisateur et les scénaristes en profitent pour rendre hommage au film Halloween III : Season of the Witch. Se déroulant à la fin de l’automne, les protagonistes portent les fameux masques de Silver Shamrock. Beau clin d’œil!

Difficile de ne pas gâcher votre expérience si je m’attarde trop au contenu des épisodes en tant que tel, je termine donc simplement en dirigeant votre attention sur la musique. L’introduction orchestrale avec le son strident du violon et les basses rythmiques des violoncelles annonce d’emblée un danger imminent. Avec quelques touches de piano par-ci et l’ajout d’une chorale par-là, la musique vous transportera dans l’univers bien exceptionnel de Terreur 404. Alors, qu’attendez-vous?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :