Gremlinots Littérature jeunesse Horreur
Gremlinots

Vacances, monstres et guimauves!

La dernière cloche de l’école a sonné, les vagues de chaleur ont commencé et les insectes pointent le bout de leur nez… C’est officiel : l’été est arrivé! Vos Gremlinots s’ennuient déjà et vous cherchez désespérément à les divertir? Rien de mieux qu’un bon livre ou un jeu de société pour combler le temps avant la prochaine rentrée scolaire. Je vous propose donc aujourd’hui quelques suggestions cent pour cent québécoises! La thématique? Terreur et créatures horrifiques en colonie de vacances. Rien de moins!

Gremlinots Littérature jeunesse Horreur Monstres Littérature québécoise Suggestions de lecture
Affiche créée gratuitement sur le site Internet Canva
  • La Légende du Wendigo d’Amélie Bibeau aux éditions Victor et Anaïs

Série adaptée d’un jeu de société, Amélie Bibeau vous propose cinq nuits de terreur où Noé et ses amis devront découvrir l’identité du Wendigo affamé qui se cache parmi les scouts! Ce dernier, une créature surnaturelle et maléfique issue de la mythologie algonquienne, est tapi dans la forêt depuis des millénaires. Lorsqu’un animateur prononce par mégarde l’incantation fatidique, le Wendigo en profite, car au bout du compte à rebours il pourra enfin manger un joyeux festin de campeurs!

Deux tomes sont disponibles pour l’instant et chacun d’eux relate les aventures vécues par nos héros durant 24 h de décompte. Nuit 1, nuit 2, nuit 3… Sauront-ils déjouer les plans du Wendigo? Entre suspense et enquête, cette sympathique novélisation d’une centaine de pages amusera les jeunes et moins jeunes lecteurs à partir de 6 ans.

Et puis, en attendant la conclusion de l’auteure, essayer vous-même de démasquer le monstre grâce au jeu! Édité en 2017 par Scorpion Masqué, ce jeu coopératif québécois permettra aux participants de développer leur sens de l’observation et de la mémoire. À partir de 6 ans, pour deux à six joueurs, chaque partie est d’une durée d’environ dix minutes. La nuit, la personne incarnant le Wendigo subtilise l’une des 32 tuiles « Scouts » contre l’une des siennes. Durant le jour, les autres doivent collectivement déterminer quelle tuile a été changée! S’ils réussissent, le monstre a perdu! Si par contre, les scouts sont infructueux, le Wendigo poursuit son plan, et ce jusqu’à cinq nuits. Le jeu fut récompensé en 2017 par la Palme d’or pour la catégorie « Meilleures illustrations ».

  • Menace au camp de Catherine Côté aux éditions Héritage

Publié en 2019 dans la collection Frissons sang pour sang québécois dans la catégorie Peur bleue, ce roman relate les aventures de Pénélope qui, contre son gré, doit passer un interminable été dans un camp de vacances. Mais, entre l’interdiction d’aller dans la forêt et la disparition d’un jeune campeur, notre héroïne et ses nouveaux amis devront enquêter un mystère après l’autre pour découvrir le fin fond de la vérité!

Cette collection qui dénombre pour l’instant un peu moins d’une vingtaine de romans est destinée pour les jeunes lecteurs à partir de 8 ans qui adorent : frissons, suspense, action et rebondissements. Avec ses 96 pages et son atmosphère juste assez inquiétante, vos Gremlinots ne pourront déposer ce court roman avant la conclusion palpitante!

  • L’abomination du lac Crystal de Pierre-Alexandre Bonin aux éditions ADA

Marco, Catherine et Pépé comptent bien profiter de leur dernier camp scout! Mais tout au fond du lac Crystal sommeille une créature qui vingt ans plus tôt a perpétré un sanglant massacre. Lorsque les événements commencent à déraper, nos héros devront se serrer les coudes et faire face à l’adversité!

Passionné et spécialiste de littérature d’horreur, Pierre-Alexandre Bonin propose avec sa collection Cabinet de minuit une série d’histoires horrifiques un peu à la Creepshow avec une narratrice omniprésente. Pour l’instant, seul L’abomination du lac Crystal, publié en 2019, est disponible. Outre son beau clin d’œil dans le titre pour les amateurs de la franchise Vendredi 13, l’histoire aux tonalités d’horreur cosmique fait également hommage, par l’entremise du personnage de Catherine, aux œuvres de Patrick Sénécal.

Selon l’éditeur, le roman conviendrait à un public de 14 ans et plus. Toutefois, il peut très bien plaire à un public averti plus jeune, je dirais même à partir de 10 ans. Le récit à l’horreur plutôt dilué est entre autres accompagné de sympathiques illustrations.

Voilà quelques suggestions passionnantes pour vos Gremlinots… Passez un bel été et bonne lecture!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :